"banner top"

La durabilité, ça paie

Depuis sa fondation en 1991, Sputnik Engineering AG s’est engagée pour l’électricité solaire en tant qu’énergie renouvelable. L’entreprise biennoise a développé SolarMax – onduleurs pour installations photovoltaïques raccordées au réseau. La durabilité fait partie des valeurs centrales de l’entreprise, souligne Christoph von Bergen, co-fondateur de l’entreprise.

hitech: Le  photovoltaïque est considéré comme une technologie extrêmement écologique. Comment évaluez-vous son potentiel?
Christoph von Bergen: Le photovoltaïque (PV) est un des piliers les plus importants des nouvelles sources d’énergie renouvelable. À long terme, le potentiel de l’énergie solaire est énorme.

Article au format PDF

Toutefois, l’énergie solaire reste encore relativement cher. Dans un avenir proche, le prix des modules solaires va baisser massivement. Au cours des dernières années, la demande a nettement dépassé l’offre, raison pour laquelle la production de panneaux était insuffisante. Actuellement, il y a pour la première fois un surplus de modules. En Allemagne, les prix ont déjà baissé de 20%.

Quelle est la situation en Europe et en Suisse?
Les leaders actuels en photovoltaïque sont l’Allemagne, l’Espagne, la France et l’Italie. En Suisse, la situation ne donne toujours pas satisfaction. Depuis janvier 2009, La Confédération alloue des fonds dans le cadre de la rétribution à prix coûtant du courant provenant d’énergies renouvelables (RPC). Toutefois, ces fonds sont déjà épuisés pour l’année en cours et de longues listes d’attente se sont formées – ce qui est frustrant.

Qu’est-ce que cela signifie pour Sputnik Engineering AG?
Avec un chiffre d’exportation de plus 98%, nous sommes complètement orientés sur le marché européen. Ceci représente un grand défi. Il faut construire de nouvelles relations d’affaires avec des clients en Tchéquie ou en Italie du Sud. De plus, le service doit être garanti pour réparer les éventuelles pannes dans un délai acceptable. Nous devons être très performants dans ce domaine pour concurrencer les grandes entreprises ou les offreurs asiatiques bon marché.

Philipp Müller et Christoph von Bergen, les deux fondateurs de l’entreprise et directeurs de la Sputnik Engineering AG (Photo: solarmax.com)

Vous restez attachés à Bienne malgré cette internationalisation?
À Bienne, l’entreprise compte  plus de 220 collaborateur-trice-s; 37 autres collaborateur-trice-s travaillent dans les filiales à l’étranger. L’assemblage final des onduleurs solaires se fait à Bienne. Une grande partie de la production électronique est toutefois délocalisée, principalement dans des entreprises en Suisse. Cela a aussi à voir avec la durabilité, une des valeurs essentielles de notre entreprise: des relations durables avec nos clients, nos collaborateur-trice-s et nos partenaires sous-traitants constituent la base d’un succès durable.

Comment vont les affaires en cette période de crise financière?
2008 a finalement été une très bonne année. Cette année-ci a commencé plus péniblement, malgré un excellent carnet de commandes. Actuellement, les banques sont plutôt réticentes pour les projets de grande envergure. Quelques projets ont été déplacés en Italie, parce que nos instituts financiers, déstabilisés, n’octroient pas de crédits.

Quelles sont les perspectives?
L’Europe reste notre principal marché, car les marchés continuent de croître grâce à la baisse des prix, même si c’est au ralenti.  

L’innovation représente pour nous un facteur central. Nous agrandissons en permanence notre département  Développement – et avons donc toujours besoin de nouveaux ingénieurs. La pression de la concurrence nous oblige à mettre très rapidement des innovations sur le marché et à baisser continuellement les frais de production. Pour rester dans la course, nous avons besoin de produits innovants avec de nouvelles fonctionnalités.

Nous voyons l’avenir avec optimisme et gardons toujours «un rayon de soleil d’avance».