"banner top"

Cleantech est demandé

Download

swisscleantech s’investit pour un marché économique durable et vise à positionner la Suisse en tant que pionnier international pour la Cleantech. Les changements climatiques ainsi que les événements actuels en Afrique du Nord et au Japon montrent impitoyablement que nous sommes dans le juste. Dès le départ, swisscleantech a reconnu les chances qui se présentaient pour l’économie suisse. En effet, de grands potentiels d’exportation s’ouvrent suite à la roadmap de l’UE pour une économie pauvre en carbone et au plan quinquennal de la Chine.

Afin que la Suisse saisisse cette chance, swisscleantech fait le nécessaire pour créer des conditions-cadre qui récompensent systématiquement les industries propres. En définissant des buts clairs et à long terme, on impose une ligne conductrice durable au marché. Ceci donne de la sécurité pour les investissements, tout en laissant aux entreprises la liberté de les atteindre de manière efficace. En ce moment, justement, les nouvelles lois suisses sur le CO2 ainsi que les stratégies énergétiques donnent une orientation claire. C’est maintentant que tout se joue!

À côté des conditions-cadre, il est aussi essentiel d’encourager des innovations ciblées, car un développement durable requiert de nouvelles solutions. La recherche et le développement sont, de cette manière, d’une grande importance dans le Masterplan Cleantech Suisse de la Confédération et dans la Stratégie Cleantech Suisse.

Grâce à leur focalisation sur la recherche appliquée et leur accès direct aux entreprises suisses, les hautes écoles revêtent une fonction clé dans ce processus. On a besoin de solutions systémiques Cleantech qui permettent de prendre en considération et d’optimiser des processus entiers en créant une chaîne de valeur complète. Des exemples en sont la mobilité, l’énergie ou l’aménagement du territoire. Pour le développement des solutions systémiques, les sites pilotes et de démonstration sont importants afin de prouver leur fonctionnalité et de favoriser la visibilité de Cleantech Suisse.

Dans ce sens, je souhaite au nouvel Institute for Energy and Mobility Research (IEM) un bon début – ses solutions seront recherchées!

Infos