"banner top"

Institute for Energy and Mobility Research (IEM)

Download

À la HESB-TI, la recherche jouit d’une longue tradition. Nos professeur-e-s travaillent depuis des années sur des thèmes de recherche futuristes. Des projets phares comme la voiture solaire ont rendu la HESB-TI célèbre bien au-delà des frontières de la Suisse. Cette brochure présente quelques  exemples actuels de ces activités de recherche. Et la banque des données des projets de la HESB-TI démontre que cette liste pourrait être bien plus longue.

En 2010, la direction du département de la HESB-TI a décidé de transformer les instituts en unités de recherche. L’image de l’ancienne organisation avec ses principaux domaines de recherche n’était pas suffisamment précise et connue.

Les professeur-e-s qui font de la recherche dans le domaine Énergie-Transports-Mobilité (ETM) sont arrivés à la conclusion qu’il valait mieux créer un institut commun, plutôt qu’une multitude d’unités marginales. Ainsi est né l’Institute for Energy and Mobility Research (IEM).

Voici, en bref, quelques raisons qui ont poussé à la création d’un institut commun:

La taille de l’unité, qui est représentée par 15 professeur-e-s faisant de la recherche, 30 collaborateur-trice-s scientifiques, 12 étudiant-e-s master et Post-Docs, constitue une masse suffisamment grande pour être à même de s’atteler à des projets de plus grande envergure.L’interdisciplinarité est bien représentée par la provenance (mécanique, électronique, technique automobile et sciences naturelles) du corps enseignant concerné. La collaboration interdisciplinaire fonctionne seulement si elle est plus qu’un slogan.Les synergies sont exploitées intensivement. Les chercheur-e-s sont des spécialistes expert-e-s dans leur domaine. Ils travaillent soit comme responsables de projet, soit en apportant leurs connaissances fondamentales dans les projets.Le financement de la recherche a les reins solides. La plus grande partie des fonds tiers liés à des projets vient de l’industrie, de la CTI et d’autres sources externes à la HESB et est utilisée pour le financement du personnel. Les moyens subsidiaires de la HESB servent aux projets de base et de construction dans des domaines de recherche porteurs et d’avenir.Notre infrastructure moderne est largement exploitée et est également intéressante pour l’industrie et l’économie. Nous disposons d’une série de bancs d’essai uniques, allant des bancs d’essai de moteurs, de batteries, de piles à combustible aux installations de crash en passant par les bancs d’essai des gaz d’échappement et de roulements pour véhicules routiers.

Nous avons structuré l’orientation stratégique de l’Institut en :

Nouvelles énergies renouvelables Mobilité durableEngineering écologique et durable pour les pays en voie de développement et  nouvellement industrialisés Nouvelles énergies renouvelables

La HESB-TI est leader depuis plus de 25 ans dans le domaine du photovoltaïque, particulièrement dans l’ingénierie des systèmes et pour les tests d’installations et aménagements photovoltaïques. Les résultats des tests sont reconnus par les principaux services gouvernementaux européens.

La recherche dans le domaine des batteries, et tout particulièrement des batteries lithium-ion et sodium / chlorure de nickel, dure depuis dix ans et a généré plusieurs produits commerciaux.

Et finalement, le team de développement des piles à combustible de la HESB-TI a remporté, en 2007, le Prix de l’Innovation Suisse pour le produit IHPoS commercialisé avec succès.

Nouvelles énergies renouvelables: Station de tests PV à la HESB-TI à Burgdorf.

Mobilité durable

Dans ce domaine, les groupes de recherche se concentrent sur une mobilité écologique et sûre qui ménage les ressources. Les activités de recherche et de développement comprennent les transmissions électriques destinées aux véhicules routiers hybrides et électriques, ainsi que la technologie des piles à combustible. Outre le stockage d’énergie, les questions de constructions légères liées à la sécurité des véhicules complètent les activités de recherche de la future mobilité.

Les transports publics ne sont pas laissés pour compte : on s’occupe activement du développement de moteurs pour véhicules électriques et on s’emploie à la simulation de la circulation des trains, afin d’optimiser l’énergie des véhicules sur voies.

Mobilité durable: La i-MIEV - première voiture électrique produite en grande série.

Engineering écologique et durable pour les pays en voie de développement et nouvellement industrialisés 

La croissance économique des pays nouvellement industrialisés et en voie de développement dépend fortement de l’énergie disponible. Il faut trouver de nouvelles méthodes de production et de distribution de l’énergie. L’utilisation effrénée d’énergie et l’exploitation abusive des ressources naturelles, dont l’Ouest a profité pendant sa longue croissance économique, est un modèle sur le déclin et qui ne constitue pas une option pour les pays nouvellement industrialisés et en voie de développement.   

La production sûre d’électricité, d’eau potable et d’énergie calorifique doit se faire de manière « carbone neutre » dans des structures décentralisées et avec un financement adéquat. Et nous sommes en mesure d’y contribuer. Preuves en sont, par exemple, les projets suivants: depuis un certain temps déjà, la HESB-TI est impliquée avec sa pompe à eau solaire dans des projets d’irrigation pour les pays en voie de développement ; une activité de recherche est en cours avec le projet «Water Factory» pour distribuer de l’eau potable d’une manière simple et bon marché.

Engineering écologique et durable Micro-pompe à eau solaire en Éthiopie.

Recherche pour la société du futur

Tout le monde parle d’énergies renouvelables, d’économie d’énergie et d’efficacité énergétique. En Suisse, la réalité est tout autre: l’utilisation de toutes les sources d’énergie conventionnelles augmente sans arrêt. La politique actuelle, qui est en dernière instance l’électorat, ne veut pas freiner cette faim d’énergie, parce que trop d’habitudes qui nous sont devenues chères sont en jeu. Seul un fort renchérissement de l’énergie, dû à une pénurie mondiale, pourra changer substantiellement ce comportement.

Ce fait ne nous effraie pas, nous les ingénieurs, mais nous conforte à poursuivre nos recherches dans le domaine des énergies renouvelables et de la mobilité durable. De nouvelles technologies doivent être développées aujourd’hui pour que les produits soient disponibles au moment où leur demande sera massive. Et cette demande arrivera sans nul doute plus vite que prévu.

 

Infos