"banner top"

Parés pour l’avenir grâce au rapport avec la pratique

Download

Qui termine son Bachelor avec une très bonne note a la possibilité d’entreprendre la filière d’études Master of Science in Engineering (MSE). Cette filière offre une formation pointue en technique et technologie de l’information et prépare les diplômé-e-s motivé-e-s à un poste à responsabilité. En étroite collaboration avec l’industrie, l’Institute for Energy and Mobility Research  (IEM) propose les orientations «Energy Systems» et «Transportation».

La forme des études et le plan des cours du Master of Science in Engineering (MSE) sont très flexibles. Normalement, les études durent trois semestres, mais elles peuvent également se faire en cours d’emploi ; elles s’étendent alors sur cinq ou six semestres. Les étudiant-e-s particulièrement doué-e-s peuvent être engagés, à temps partiel et sur une période de deux ans, comme collaborateur-trice-s scientifiques par la Master Research Unit (MRU) de la HESB-TI, responsable de la formation de master. Pendant qu’ils effectuent leurs études de master, ils travaillent sur un projet de recherche défini par la MRU et un partenaire industriel. Dans le cas d’un Industry Sponsored Master, il est possible qu’études et emploi soient financés par l’industrie.

Au début des études, les étudiant-e-s de master fixent avec leur Advisor – généralement un enseignant impliqué dans la recherche – les modules théoriques et de savoirs contextuels. Chaque plan d’études est donc spécifique et résulte du choix de la spécialisation et de la convention d’études propre à l’étudiant-e.

Étudiant-e-s MSE à l’IEM

L’Institute for Energy and Mobility Research ( IEM ) offre aux intéressé-e-s une formation technique approfondie, coordonnée avec d’autres hautes écoles spécialisées suis-ses. Elle est dispensée dans six cours complémentaires par la / le meilleur-e enseignant-e de la branche. Comme les cours ont lieu sur le site de l’enseignant-e, l’infrastructure à disposition est excellente.

La spécialisation Energy Systems propose des cours dans les domaines: photovoltaïque, simulation et calcul de réseau, conception de moteurs électriques et l’application piles à combustible ainsi qu’accumulateurs électriques. Une offre similaire existe pour la spécialisation Transportation; l’accent y est mis sur la technique de construction et les moteurs alternatifs.

En outre, pendant les trois semestres, les étudiant-e-s s’engagent dans des projets de recherche de l’Institut – travail de projet 1 et 2, thèses de master –, qui comportent, de préférence, un rapport direct avec l’industrie. Par le contact étroit avec des partenaires industriels et le niveau très élevé de la formation technico-scientifique offerts, ainsi que par les problématiques exigeantes des travaux de projet et des thèses de master, la filière d’études MSE devient un tremplin véritable vers une carrière industrielle.

Orientation internationale idéale

Les contacts de l’IEM avec la communauté internationale de chercheurs sont dynamiques dans le monde entier. Alors que, traditionnellement, le secteur Transportation est en relation étroite avec l’industrie européenne et américaine de l’automobile, celui des systèmes énergétiques est axé sur des entreprises et organisations académiques d’Europe centrale, d’Asie, d’Australie et des USA.
Au cours des dernières années, la collaboration avec les pays en voie de développement et nouvellement indus-trialisés s’est intensifiée. Dans ce secteur, on mise sur une distribution d’énergie la plus efficace et avantageuse possible pour les besoins quotidiens les plus simples, tels que lumière et eau – sujet qui interpelle fortement les jeunes.

Michael Christ commencera, à l’automne 2011, des études MSE. Après avoir travaillé deux ans en tant qu’ingénieur de projet dans l’industrie, il réoriente sa carrière en approfondissant le domaine Energy Systems à la HESB-TI.