hitech à télécharger

Cliquez ici pour télécharger le numéro actuel. Dorénavant, tous les articles seront disponibles en français et en allemand sur les pages web.

Version imprimé

Special Edition in English

read the special edition online

"banner top"

Les hautes écoles relèvent les défis

Dr. Christoph Harder, Président Swisslaser.Net

Il y a 50 ans, lorsque le laser a été inventé en Californie, une question s’est très vite posée en Suisse: comment utiliser ce faisceau lumineux très intense comme outil sans contact.

La région de Berne a assisté à la création rapide d’instituts et d’entreprises qui faisaient des recherches sur le laser pour l’usinage des matériaux et développaient des processus et des machines-outils à faisceaux qu’ils vendaient dans le monde entier. Actuellement, la Suisse est l’une des nations les plus renommées dans la fabrication de machines-outils à faisceaux, en concurrence directe avec l’Allemagne, le Japon et les USA. Depuis les années 90, dans le cadre du IALT d’abord et de l’institut ALPS à Burgdorf maintenant, la Haute école spécialisée bernoise collabore très étroitement avec l’industrie dans la recherche et le développement de nouvelles machines-outils à faisceaux et de processus d’usinage des matériaux. Au début, le développement visait à diminuer l’usure des outils grâce à l’utilisation du laser. Ensuite, son but a été de découper et de souder des matériaux avec plus de précision, afin de produire des voitures plus légères, mais tout aussi sûres, ayant besoin de moins de carburant encore. Les sources des faisceaux laser se développent toujours plus, que ce soit au niveau des prestations du faisceau dans les fibres, de leur précision ou de leur modularité. De nouvelles possibilités d’utilisation en résultent, comme par exemple en médecine pour les opérations, pour la fabrication de surfaces biocompatibles d’implants métalliques et pour le traitement des matières plastiques. 50 ans après l’invention du laser, les progrès des outils à faisceaux se poursuivent avec la même intensité. La Haute école spécialisée bernoise est bien placée pour perpétuer la longue tradition du développement d’outils et pour contribuer à l’amélioration de notre qualité de vie à l’aide de machines-outils à faisceaux de dernière génération.

Dr Christoph Harder
Président Swisslaser.Net

 

Focus

  • La Mecque des professionnels du laser

    En 1963 déjà, des physiciens de l’Université de Berne ont développé le premier laser à solide de Suisse. Ils l’ont peaufiné et en ont monté une version plus puissante sur un télescope astronomique, afin de pouvoir observer des satellites avec un rayon laser à l’Observatoire Zimmerwald.

  • Où les professionnels du laser lancent de nouvelles idées

    L'International Conference on Advanced Laser Technologies ALT’12 aura lieu au GWATT-Zentrum, au bord du lac de Thoune, du 2 au 6 septembre 2012. Des scientifiques du monde entier y présenteront les derniers résultats de leurs recherches ainsi que les avantages que la technologie des lasers offre à l’industrie.

  • Les deux visages de la recherche appliquée

    Dans le domaine du laser et de l’interaction laser avec les matériaux, la collaboration de la HESB-TI avec l’Institut de physique appliquée (IAP) de l’Université de Berne a une longue tradition et a vu le jour bottom-up, avec parfois une légère résistance des institutions, due à un certain "purisme".

  • Ultracourt et petit

    Non, avec le laser nous ne réduisons pas tout en miettes minuscules et ultra courtes, nous l’utilisons très brièvement pour fabriquer de très petites structures. Avez-vous besoin d’un trou plus fin qu’un cheveu humain, de structures de dimensions plus petites que 1/10 mm ou de coupes de dimensions similaires ?

  • 25 years of collaboration: a Russian- Swiss success story

    This year’s International Conference on Advanced Laser Technologies (ALT12) returns to Switzerland, exactly ten years after its first successful organization in the Bernese Oberland. The conference builds on 25 years of intense research collaboration between the Russian Academy of Sciences, the University of Bern, and a dedicated team of researchers at BUAS.

  • Couper le métal au laser comme le beurre au couteau

    Les lasers sont l’avenir de l’usinage du métal, car ils coupent sans problème des plaques métalliques de 25mm d’épaisseur. En fonction du métal, de l’épaisseur de la plaque et de la longueur d’onde, la qualité de la coupe n’est toutefois pas toujours satisfaisante et la pièce nécessite des retouches.