"banner top"

AIDE-MOI: Être actif, autonome et sûr même au troisième âge

Download

Les seniors, hommes et femmes, aimeraient vivre dans leur milieu habituel aussi longtemps que possible. C’est pourquoi il est capital pour eux de rester le plus indépendants possible. Il s’agit donc d’offrir une assistance appropriée pour soutenir ce but et donner un sentiment de sécurité pendant la vieillesse. Comment l’électronique peut-elle y contribuer? Le projet interdisciplinaire AIDE-MOI de la division Santé et du HuCE de la Haute école spécialisée bernoise relèvent ce défi.

De nombreuses études ont montré ce que tout le monde souhaite intuitivement pour son troisième âge: vivre le plus longtemps possible, de manière sûre et indépendante à son propre domicile. Pour encourager l’autonomie et le sentiment de sécurité des seniors, une équipe de chercheurs en soins infirmiers de la division Santé et une autre de l’Institute for Human Centered Engineering HuCE de la Haute école spécialisée bernoise ont démarré en 2014 le projet commun AIDE-MOI.
Dans ce projet de recherche interprofessionnel, on développe le prototype d’un appareil - appelé AIDE-MOI - pour encourager le sentiment de sécurité et l’autonomie des seniors. Dans ce travail futuriste, l’accent est mis sur la prédisposition croissante des seniors à chuter. Dès lors, une alarme efficace doit être disponible en cas de chute ou de situation d’urgence. Pour augmenter l‘acceptation et l‘utilisation d’un tel appareil, des personnes âgées ont été inclues dans la réflexion dès le début. Par le biais d’interviews et de questionnaires, leurs besoins et demandes ont pu être identifiés et pris en considération déjà dans la phase de développement.

Chute à un âge avancé
À un âge avancé, les chutes représentent les accidents les plus dangereux et les plus lourds de conséquences: des études montrent qu’à un âge avancé, les chutes ont une influence particulièrement négative sur l’autonomie, le sentiment de sécurité et le bien-être général. Celui qui est tombé une fois est davantage susceptible de tomber à nouveau, ce qui augmente la probabilité d’une blessure grave. Il s’agit donc d’offrir aux seniors un appareil en cas de chutes et d’urgences; celui-ci doit d’une part être simple à manipuler et, d’autre part, il doit aussi représenter une aide permanente et durable. Comme les chutes ont souvent lieu dans la salle de bain, la baignoire ou sous la douche, ce détecteur de chute maniable et accepté par les utilisatrices et utilisateurs doit répondre à des exigences élevées. Le lieu de fixation choisi du capteur sur le thorax - au moyen d’un pansement adhésif qui n’agresse pas la peau - permet d’enregistrer des données d’accélération qui sont près du centre de gravité du corps, ce qui améliore nettement la qualité de la détection de chute. En outre, un capteur fixé au corps au moyen d’un pansement est toujours actif. Le risque caché d’une ceinture ou d’une montre que l’on peut facilement enlever ou que l’on ne porte pas la nuit, et qui ne déclencherait donc pas d’alarme lors d’une chute nocturne en allant aux toilettes, est ainsi écarté.

Prototype du détecteur de chute AIDE-MOI sur une station de charge inductive, sans fil. AIDE-MOI, qui mesure 25 x 42 mm, est ensuite complètement enrobé de silicone biocompatible et fixé sur thorax avec un pansement adhésif toléré par la peau. Il peut, en cas de chute, alerter des personnes de confiance par SMS et courriel avec une App de smartphone.
Photo : Arteplus.ch

L’avis des seniors est important!
L’acceptation et l’ergonomie d’un détecteur de chute sont très importantes. C’est pourquoi le groupe cible des personnes de 75 ans et plus a été intégré très vite dans le projet AIDE-MOI. Les chercheurs en soins infirmiers ont organisé trois interviews avec les seniors, durant l’été 2014, avec - au centre - leurs besoins et leurs exigences par rapport à un tel détecteur de chute. On cherche en effet à développer un détecteur de chute ayant le maximum de chances d’être accepté et utilisé au quotidien. Dans les prochains mois, le détecteur de chute AIDE-MOI sera testé pendant deux semaines dans le cadre domestique des seniors. Pendant cette phase de test, les chercheurs en soins infirmiers suivront personnellement les seniors, seront régulièrement en contact avec eux et collecteront des données au moyen de questionnaires. À la fin de cette phase de test, de nouvelles interviews seront organisées avec les seniors. 

Un détecteur de chute efficace
Pour répondre aux exigences d’une détection de chute efficace autant du point de vue du groupe cible que de l’électronique, un capteur portable imperméable et rechargeable a été développé. Le capteur d’accélération intégré transmet cent mesures par seconde à un smartphone par une liaison Bluetooth Smart sans fil. Dans le smartphone, les données d’accélération sont transmises à un algorithme qui décide s’il y a chute ou mouvement normal. Si une chute est détectée, une personne de confiance est informée par SMS et par courriel. Si aucun accusé de réception à cet SMS n’arrive dans les 60 secondes, d’autres personnes de confiance sont alertées. En cas d’urgence, on peut demander de l’aide directement par l’App.

AIDE-MOI: une plateforme technologique
Le détecteur de chute AIDE-MOI renferme de nombreuses technologies qui permettent de développer un prototype qui soit bien accepté. Pour que la manipulation soit aussi simple et agréable que possible, le capteur est entièrement enrobé de silicone biocompatible et peut donc être porté aussi bien sous la douche que dans un bain. On utilise un processus de charge inductif pour recharger la batterie: il suffit donc de poser le capteur sur la surface du chargeur. Quand la batterie est chargée, la station de charge est informée et se met en attente. On utilise Bluetooth Smart Standard pour la connexion au smartphone. Dans un détecteur de chute, le capteur d’accélération intégré sert à détecter une chute. Cette plateforme peut naturellement aussi être utilisée pour de nombreuses autres applications dans le domaine du sport ou de la physiothérapie. À ce propos, les chercheurs s’emploient déjà pour utiliser cette plateforme de capteurs dans un projet commun avec l’Office fédéral de sport de Macolin et explorer ainsi d’autres applications potentielles.

 

AIDE-MOI: ein gemeinsames Projekt der Departemente TI und WGS
Das Projektteam AIDE-MOI besteht aus folgenden Mitarbeiterinnen und Mitarbeitern:

Departement TI | Institute for Human Centered Engineering HuCE

  • Prof. Martin Kucera
  • Prof. Dr. Rolf Vetter
  • Kevin Schwab
  • Marcel Bärtschi
  • Gwenael Dumusc
  • Christian Andrié
  • Matthias Witschi
  • Tobias Meerstetter

Departement WGS | Angewandte Forschung und Entwicklung

Pflege:

  • Prof. Dr. Sabine Hahn
  • Friederike J.S. Thilo
  • Selina Bilger