"banner top"

Chères lectrices, chers lecteurs,

Download

«La nature comme exemple»
Le Dalaï-Lama Tenzin Gyatso a dit: «Ensemble nous sommes plus forts que seuls.» La plus grande partie du développement de notre civilisation repose sur ce simple fait. Le génie est, certes, encore et toujours une force motrice importante. Toutefois, nous devons la majorité des innovations – ainsi que leur mise en oeuvre – à des personnes qui collaborent en groupes, en communautés ou en équipes.

Le principe de coopération vaut aussi pour la nature où, depuis des milliards d’années, des processus complexes sont optimisés par le travail d’équipe, les stratégies réutilisables et l’équilibre. La symbiose y est tout particulièrement répandue: cela signifie que différentes espèce d’organismes cohabitent, ce qui permet à un ou plusieurs partenaires d’en tirer profit.

Dans l’économie, la collaboration est comprise comme la coopération d’une entreprise avec ses clients et fournisseurs par le biais de technologies de l’information modernes qui intègrent des processus d’affaires internes et interentreprises. De plus, une collaboration fructueuse repose sur une confiance réciproque, la transparence et un langage commun. Sans ces prérequis, il est impossible de s’affirmer sur le marché.

Le fondement pour améliorer les processus d’affaires est un langage commun basé sur des standards. La recette pour cela s’intitule: «Identify – Capture – Share». Différentes technologies contribuent à optimiser la chaîne des valeurs tout en ouvrant la voie du monde numérique.
Bilan: The Global Language of Business crée des valeurs qu’un seul individu est incapable de créer.

Votre Jörg Mathis