"banner top"

La planification urbaine et ses effets sur l’environnement

Download

En Suisse, un tiers environ de la consommation totale d'énergie est imputable au secteur des transports. Le pôle de compétence de recherche SCCER Mobility développe les connaissances et les technologies nécessaires pour pouvoir passer d’un système des transports basé sur les énergies fossiles à des solutions plus écologiques.

Le SCCER Mobility (voir encadré) s’est donné comme but de comprendre la dynamique complexe de la mobilité, des transports et des systèmes énergétiques globaux, ainsi que leurs interactions avec la planification urbaine. En partenariat avec l’ Institute of Environmental Engineering de l'EPF Zurich, le domaine de compétences Dencity - Développement urbain et mobilité de la Haute école spécialisée bernoise BFH a pour objectif de montrer les conséquences de l'interaction entre les typologies de bâtiments existants et les émissions de CO2 des ménages.
Pour atteindre cet objectif, un modèle d'analyse automatisé (ADAM) a été développé et les typologies de bâtiments existants (voir illustration) ont été identifiées pour l'ensemble de la Suisse. Ce modèle peut traiter une énorme quantité de données de différents types. Dans ce but, ADAM doit pouvoir être intégré complètement à l'écosystème suisse d'informations géographiques GIS existant (système d'informations de collecte, de traitement, d'organisation, d'analyse et de présentation des données spatiales).  ADAM est capable d'identifier, de traiter et de superposer les systèmes de coordonnées spécifiques des différentes entrées de données.

Cliquer pour agrandir!
La typologie des bâtiments analysée par ADAM avec le code couleur correspondant, de gauche à droite: maisons individuelles, blocs fermés, maisons en ligne, blocs ouverts. Cas particuliers et formes spéciales sont classés dans une catégorie à part.

Ce modèle d'analyse automatisé est basé sur un algorithme qui lui est propre, qui assure la liaison entre les données provenant de codes source ouverts, de l'Office fédéral de la statistique, de l'Office fédéral du développement territorial ainsi que des émissions de CO2 par habitant. ADAM fournit des données de sortie spécifiques qui correspondent à une nouvelle base de données, ainsi qu’à la carte de tous les types de bâtiments existants en Suisse, complétée par  l’identification de leurs occupants, leurs coordonnées et leurs émissions de CO2. Cette base de données permet maintenant l'analyse et l'optimisation de la planification urbaine et de l’espace, et elle sert de base de discussion dans ces domaines pour les villes et les communes.

Potentiel de recherche future
En terme de scénarios de planification, les possibilités d'analyse sont immenses. ADAM peut être considéré comme un accès au «Big Data» (ensemble de données trop vastes et complexes pour être évaluées avec les méthodes manuelles et traditionnelles de traitement des données) et à l’analyse géographique. Il gère les «Big Data» et la complexité pour les opérations quotidiennes des architectes, des urbanistes et des ingénieurs. Les points forts de ce modèle d'analyse se situent dans le maniement de grands ensembles de données complexes ainsi que dans l'extraction des bases nécessaires. ADAM identifie les données, les traite, les combine et les arrange pour répondre à la question prédéfinie.