"banner top"

Une nouvelle vie pour les centres historiques des villages

Download

D’une grande valeur historique, les bâtiments typiques des villages haut-valaisans sont conservés grâce à des procédures de planification efficaces, qui réduisent les couts de transformation au moyen de solutions standardisées éprouvées. Ils peuvent ensuite être réaffectés.

Au cœur des villages haut-valaisans, il existe de nombreux bâtiments agricoles ou résidentiels qui présentent une grande valeur historique et sont parfois protégés, mais ne sont plus utilisés. Ces dernières années, leurs propriétaires ont préféré construire dans de nouvelles zones d’habitation, pour des questions de couts et de confort. En effet, de grandes incertitudes affectent la procédure d’obtention du permis de construire et les couts de transformation sont importants, car il faut développer de nombreuses solutions individuelles, qui peuvent induire des frais de conseil et des risques considérables pour les entreprises qui planifient et réalisent les travaux, et cela jusqu’à la fin du chantier. Pour éviter que ces bâtiments uniques tombent en ruine, il faut inciter les maitres d’ouvrages potentiels à valoriser leur bien immobilier. Dans ce but, l’Institut de la construction bois, des structures et de l’architecture et l’Institut de l’économie numérique de la construction et du bois de la BFH mènent pendant deux ans et demi un projet soutenu par Innosuisse. Celui-ci doit améliorer l’ensemble du processus de construction, et cela sur deux plans:Sur le plan des processus, il s’agit de simplifier et d’uniformiser les procédures de planification et d’autorisation, en coordination avec les communes et les autorités.

Sur le plan technique, l’équipe de projet élabore des solutions modèles standardisées et éprouvées qui tiennent compte des exigences actuelles en matière de renforcement de la statique, d’isolation énergétique, de sécurité parasismique, de lutte contre le bruit et de protection incendie. Ces solutions simplifient la mise au point et la réalisation des projets de transformation, sans porter atteinte à la construction ou à la qualité architecturale.

Une sécurité accrue et des couts plus bas
Les procédures et solutions modèles mises au point avec les services chargés de l’octroi des autorisations accroissent la sécurité tant pour la planification que pour la réalisation, réduisent de 30% les besoins en conseil, diminuent de 10% les couts de transformation d’un objet donné et ont pour conséquence générale d’augmenter le nombre de projets réalisés. L’adaptation des ouvrages historiques aux standards résidentiels actuels permet d’habiter ces centres de village de grande valeur et contribue à étendre le champ d’activités des partenaires du projet dans le domaine des transformations et assainissements. Elle a également des effets positifs sur le tourisme – important pour le Haut-Valais – et sur d’autres secteurs économiques. Pour mettre en œuvre le projet, douze entreprises régionales ont constitué la communauté d’intérêts «Dorfkernerneuerung Oberwallis», qui fait office de partenaire économique. Ces entreprises sont issues des domaines de l’architecture, de la menuiserie, de la construction en bois, de la planification, de la construction métallique et de la plâtrerie. Cinq partenaires nationaux complémentaires (Fisolan AG, Fermacell GmbH, Pavatex SA, Siga Cover AG et Jomos Brandschutz AG) garantissent que les solutions trouvées pourront aussi être transposées à d’autres régions de Suisse.