Esprit d’entreprise

31.05.2021
Juin 2021
  • Editorial

Saisir sa chance et concrétiser un modèle d’affaires probant à partir d’une idée, en y mettant beaucoup de passion, de compétence et d’endurance.

Chères lectrices, chers lecteurs,

Esprit d’entreprise : ce terme est également en vogue dans l’univers des hautes écoles. Il décrit avant tout un mode de pensée et d’action entrepreneurial dans un environnement en évolution constante, et qui offre donc de nombreuses opportunités commerciales. Un-e entrepreneur-e est une personne capable de reconnaitre ces opportunités, de saisir sa chance et de développer et concrétiser un modèle d’affaires probant à partir d’une idée, en y mettant beaucoup de passion, de compétence et d’endurance.

L’enseignement et la recherche menée dans les disciplines techniques de la Haute école spécialisée bernoise contribuent justement à forger cet esprit d’entreprise. Après tout, l’une de nos missions principales est de développer, à partir d’idées innovantes, des produits commercialisables qui créent une réelle valeur ajoutée.

Nous encourageons les étudiant-e-s à penser et à agir dans une optique entrepreneuriale. Cela se fait, par exemple, par l’organisation de stages en start-up et par une coopération concrète avec des entreprises dynamiques.

Le potentiel d’innovation du personnel doit également être encouragé de manière ciblée. Un programme comme Inspire Inside aide les membres de la BFH à transformer leurs idées en modèles d’affaires et les encourage ainsi à franchir le pas vers une activité indépendante.

Faisant preuve de courage, certain-e-s sont effectivement devenus des entrepreneur-e-s et ont fondé une start-up. Leur objectif est de vivre leur rêve, de faire progresser la société grâce à des solutions convaincantes et, ce faisant, de réussir sur le plan économique. Les solutions énergétiques efficaces ou la construction écologique en bois sont deux exemples caractéristiques de secteurs de marché attrayants.

Les spin-off qui se déploient par le biais de notre haute école, grâce à une coopération étroite entre la recherche et le secteur privé, méritent une attention particulière. Deux exemples d’actualité sont la société NaturLoop, qui produit des matériaux de construction durables à partir des résidus de récolte de la production de noix de coco, et ReseaTech GmbH, qui fabrique le capteur de débit le plus rapide au monde en vue d’une application dans le secteur pharmaceutique ou la technologie d’impression. Découvrez le portrait d’autres jeunes entreprises fascinantes en parcourant les pages de cette nouvelle édition de spirit.

Je vous souhaite une lecture inspirante.

Dr. Lukas Rohr
Directeur du département Technique et informatique, BFH