Innovations pour personnes atteintes d’une lésion médullaire : une liberté retrouvée par le mouvement

21.10.2021
Octobre 2021
  • Events

Lors du 47e Face to Face Meeting, qui s’est déroulé le 30 septembre 2021 à Nottwil, les intéressé-e-s ont appris comment les neurotechnologies peuvent favoriser la récupération des fonctions motrices, et découvert les défis auxquels sont confronté-e-s les cyclistes paralysé-e-s lorsqu’ils ou elles font du cyclisme de stimulation électrique fonctionnelle (SEF).

La liberté de se déplacer à sa guise en ville et dans la nature, la pratique du sport et le contrôle de son propre corps ne vont pas de soi pour les personnes atteintes de lésion médullaire. Heureusement, la recherche sur la réhabilitation progresse.

Au premier plan de ce Face to Face Meeting figurait la recherche, incarnée par le vélo couché Go-Tryke conçu par l’ingénieur de la BFH Sebastian Tobler. Outre Monsieur Tobler, ont participé à la recherche consacrée à ce « trike » : Kenneth Hunt, responsable de l’Institut de réhabilitation et technologie de la performance IRPT de la BFH, Grégoire Courtine et Jocelyne Bloch de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), Jérôme Barral de l’Université de Lausanne (UNIL) et Sara Rubinelli de l’Université de Lucerne.

Tous et toutes ont montré dans leurs interventions captivantes à quel point l’interaction entre la recherche, la technologie et le mouvement peut minimiser les risques pour la santé et redonner des libertés aux paraplégiques.

Sebastian Tobler, Haute école spécialisée bernoise BFH

Kenneth Hunt, Berner Fachhochschule

Grégoire Courtine und Jocelyne Bloch, École polytechnique fédérale de Lausanne

Ein Go-Tryke von Go by yourself (GBY)

Sara Rubinelli, Universität Luzern

Jerôme Barral, Universität Lausanne