Le succès, fruit du hasard ou d’une démarche systématique ?

31.05.2021
Juin 2021
  • Focus

Les produits et modèles d’affaires novateurs qui s’imposent sur le marché naissent-ils du hasard ou découlent-ils d’une gestion systématique de l’innovation ? La coopération entre la société Aroma et les étudiant-e-s de la filière de Master in Wood Technology de la BFH montre comment fonctionne concrètement la recherche de solutions et d’activités novatrices pour une entreprise.

Il y a quatre ans, en réorientant la filière de Master in Wood Technology, la Haute école spécialisée bernoise BFH a renforcé la coopération avec les partenaires économiques. Des études de cas menées avec des partenaires industriels ont été ajoutées à la formation, afin d’accroitre la proximité avec la pratique et de créer des possibilités d’échange. Cela a aussi permis d’intégrer activement les besoins des entreprises en tant que futures employeuses des étudiant-e-s, tout en offrant des avantages concrets à ceux-ci.

Lors de l’organisation des contenus et de la préparation du concept didactique pour les études de cas, il s’agissait également de se baser sur les thématiques de la filière de Bachelor en Technique du bois et de préparer les étudiant-e-s à de nouveaux domaines de travail au sein des entreprises, par exemple dans le développement de produits.

Les deux études de cas de l’orientation Management of Products and Innovation (MPI) mettent l’accent sur la numérisation des entreprises et sur la gestion de l’innovation. Les étudiant-e-s traitent de tâches concrètes issues de sociétés du secteur bois dans le but de présenter aux mandants une solution réalisable.

Ces travaux sont étroitement accompagnés par des enseignant-e-s disposant d’expérience pratique, qui transmettent les compétences requises dans le cadre de modules organisés en parallèle. Plusieurs rencontres permettent de discuter avec des entrepreneur-e-s novateurs de la branche : elles complètent les contenus fournis et donnent un premier aperçu de divers systèmes d’innovation. Les responsables d’entreprises expliquent comment ils et elles organisent la gestion de l’innovation dans leur exploitation et quels sont les facteurs à prendre en compte pour réussir. Les étudiant-e-s peuvent aussi se faire une idée de diverses approches et stratégies entrepreneuriales.

Les étudiant-e-s durant la phase de conception…

…en pleine discussion, en quête de solutions innovatrices.

Par rapport aux tâches à réaliser durant les cours de bachelor, ces études de cas se distinguent par leur forte complexité et – surtout pour la gestion de l’innovation – par leur interdisciplinarité. On le voit aussi dans la composition de l’équipe enseignante, qui regroupe des personnes issues des divisions Bois et Gestion de la BFH, ainsi que des spécialistes externes provenant de l’économie.

Pour ce qui est de l’équipe impliquée dans ce module, on a surtout veillé à ce que les cours soient donnés par des personnes disposant de leur propre expérience de gestion de l’innovation et de liens étroits avec la pratique. Les étudiant-e-s les perçoivent aussi comme une équipe et bénéficient de contenus bien coordonnés entre eux.

Dans le cadre de la coopération entre Aroma et la BFH, la société zurichoise a demandé aux étudiantes et étudiants du semestre de printemps 2020 comment les espaces de travail et l’ameublement pourraient être aménagés au sein de l’entreprise afin de tenir compte de divers besoins en matière de créativité, de concentration et de communication. Elle souhaitait qu’on lui propose des produits novateurs, des modèles d’affaires et un business plan.

Le confinement est arrivé peu après la rencontre de démarrage et toute l’équipe a été contrainte non seulement d’élaborer les innovations exigées pour l’entreprise, mais aussi de faire preuve d’esprit d’innovation dans le traitement du projet et dans la transmission des contenus. Il n’était plus possible de travailler en équipe sur place, il fallait communiquer et discuter à distance. Cela a été possible grâce à une bonne infrastructure et à des outils informatiques modernes, même s’ils n’ont pas pu remplacer complètement le contact et les échanges personnels.

Les équipes ont développé des solutions et des modèles d’affaires créatifs avec beaucoup de motivation et de flexibilité. C’est ainsi que sont nés des postes de travail modulaires pour des bureaux collectifs, des solutions d’espaces insonorisés room in room, ainsi que des concepts visant à accroitre la créativité des équipes. Les étudiantes et étudiants ont présenté leurs idées dans le cadre d’argumentaires éclairs. L’équipe dirigeante d’Aroma a été surprise de leur créativité et de leur approche structurée et méthodique.

Selon la société zurichoise, cette manière structurée de trouver des solutions et d’élaborer un business plan a été l’un des plus grands avantages de la coopération avec la BFH, parallèlement aux approches techniques. Aroma compte poursuivre sa coopération avec la haute école.

Bernhard Letsch
Professeur en technique de procédés et de production, BFH