L’enseignement à distance, une chance?

25.02.2021
Février 2021
  • Focus

La crise du coronavirus en 2020 nous a montré que l’apprentissage à distance pouvait fonctionner. Une fois passée l’euphorie initiale, des signes de fatigue sont apparus chez les étudiant-e-s comme chez les enseignant-e-s. L’adoption de mesures adéquates devrait permettre de combiner idéalement l’enseignement présentiel et l’enseignement à distance.

Dr Jürgen Holm, professeur en informatique médicale, responsable de la filière informatique médicale, BFH

Dr Michael Lehmann, professeur en informatique médicale, BFH

Avant même la crise du coronavirus, nous avons cherché à savoir s’il fallait ou non mettre en place un enseignement à distance dans la division informatique médicale à raison d’une journée ou d’une demi-journée par semaine. L’intérêt était de rendre l’enseignement plus varié, de recourir au e-learning de façon plus systématique et d’offrir davantage d’options de planification aux étudiant-e-s. Mais quelles conditions faudrait-il réunir pour obtenir une bonne stratégie d’enseignement et d’apprentissage?

Les questions suivantes se sont posées à nous dans le cadre de notre réflexion:

  • Est-il possible à minima de préserver la qualité de l’enseignement dans sa version en ligne?
  • Est-il possible de rendre les cours plus attrayants en utilisant des méthodes telles que la classe inversée ou l’apprentissage hybride?
  • L’enseignement en ligne n’est-il réservé qu’à certains modules ou types de modules?
  • Le corps enseignant est-il prêt à adapter leur enseignement en conséquence?
  • Les moyens techniques à disposition sont-ils suffisants pour satisfaire aux exigences élevées d’une offre en ligne?

L’an passé, deux études visant spécifiquement à évaluer l’enseignement à distance ont été menées à la Haute école spécialisée bernoise BFH et au département Technique et informatique [1], [2]. Elles ont apporté de premiers éléments de réponses. On tiendra compte toutefois du fait que ces évaluations se rapportaient à une situation d’enseignement qu’il a fallu mettre en place dans l’urgence.

Retours des étudiant-e-s

Selon l’enquête menée auprès des étudiant-e-s à la BFH [1] pour le département Technique et informatique:

  • Plus de 90% des personnes interrogées ont jugé positifs les moyens techniques mis en place;
  • Deux sur trois (66%) ont pu poursuivre leurs études dans les mêmes conditions ou presque qu’en présentiel;
  • La possibilité de poser des questions sur les contenus d’enseignement a été jugée mieux réglée en présentiel par 58% des étudiant-e-s;
  • 61% ont déclaré préférer les échanges de contenus avec les autres étudiant-e-s en enseignement présentiel;
  • L’enseignement présentiel a été préféré de manière générale;
  • Les femmes se sont montrées plus critiques que les hommes vis-à-vis de l’enseignement à distance.

Qualité de l’enseignement et attractivité

L’évaluation a livré quelques indications intéressantes quant à la qualité et à l’attractivité de l’enseignement en ligne:

  • En effet, les séquences d’enseignement très théoriques ont été probantes en enseignement à distance;
  • Les emplois du temps et les pauses doivent être respectés pour que la concentration et la discipline ne se relâchent pas;
  • Les «salles pour petits groupes» dans Teams permettent les travaux en groupes et l’interaction sociale;
  • Les éléments tels que les podcasts et les tables rondes enrichissent l’enseignement en ligne;
  • Les scripts bien élaborés ou les diaporamas étayent l’enseignement à distance;
  • Les enregistrements vidéos sont bien accueillis par les étudiant-e-s.

Pour les étudiant-e-s, la variété est un critère de qualité déterminant pour un format d’enseignement à distance et un élément clé pour la motivation. Le recours à des méthodes et à des formes d’enseignement variées et stimulantes permet de donner vie à l’enseignement en ligne et de le rendre attrayant.

Types de modules appropriés

Si un format hybride, mêlant enseignement présentiel et en ligne, doit s’imposer à l’avenir, les modules les plus appropriés sont ceux qui sont enseignés plusieurs fois par semaine. Il est ainsi possible d’alterner des cours en ligne constitués d’apports théoriques, de podcasts ou de petits exercices avec d’autres cours composés de travaux de groupe, de tables rondes et de coaching en présentiel.

Caméra allumée ou éteinte?

En informatique médicale, les étudiant-e-s ont été encouragés à allumer leur caméra pendant les cours en ligne, ce que 80% ont fait. Cette «visibilité» durant l’enseignement s’est traduite par un taux accru de réponse aux questions et de participation aux échanges. De plus, le feedback visuel permettait aux enseignant-e-s de mieux juger si les contenus avaient été assimilés ou non. L’activation des caméras n’a posé aucun problème à la plupart des étudiant-e-s, qui ont pu juger eux-mêmes ses avantages, ce dont les séances de feedback et l’évaluation du questionnaire ont attesté.

Retours des enseignant-e-s

Durant les deux semestres affectés par la crise du coronavirus, les professeur-e-s et les chargé-e-s de cours ont clairement apporté la preuve de leur facilité à adopter l’enseignement à distance. Une enquête menée parmi les enseignant-e-s a livré les conclusions suivantes:

  • 75% des personnes interrogées préfèrent l’enseignement présentiel;
  • Le manque de contacts personnels, le peu d’interaction avec les étudiant-e-s ne favorisent pas un enseignement de qualité;
  • Lorsque la caméra est éteinte, le manque de feedback visuel ne permet pas de discerner si l’enseignement est compris de la classe;
  • L’enregistrement vidéo des unités d’enseignement est accueilli en partie avec scepticisme.

En dépit d’une nette prédilection pour l’enseignement présentiel, une partie des enseignant-e-s peut tout à fait s’imaginer une combinaison d’enseignement présentiel et à distance, sans toutefois l’étendre à tous les modules [2].

Prérequis techniques

Les ressources informatiques disponibles telles que la connexion internet et le matériel, ainsi que l’utilisation de Microsoft Teams, Moodle et l’e-mail ont bien fonctionné. Plus de 90% des étudiant-e-s et des enseignant-e-s sont parvenus à passer à l’enseignement en ligne en moins d’une semaine. Une grande majorité de personnes (83%) a trouvé que les outils disponibles en ligne étaient faciles à utiliser.

Regarder vers l’avant

Il ne s’agit pas, pour l’avenir, d’opposer enseignement à distance et enseignement présentiel. La solution consiste plutôt à combiner au mieux les deux formes d’enseignement afin de créer une valeur ajoutée au regard de la qualité d’enseignement et d’apprentissage, de l’atmosphère d’apprentissage et de la motivation

La mise au point et le déploiement à titre d’essai d’un prototype pour l’enseignement hybride dans la division informatique médicale pendant le semestre d’automne 2020-2021 ouvrent d’autres perspectives intéressantes. Nous en rendrons compte dans un futur numéro de «spirit biel/bienne».

Références

[1] Rapport sur l’évaluation spéciale de l’enseignement, centré sur l’enseignement à distance de la Haute école spécialisée bernoise: semestre d’automne 2020, non publié.

[2] Distance Learning TI au semestre de printemps 2020. Analyse de l’enquête sur l’enseignement à distance parmi les professeur-e-s et les chargé-e-s de cours

Informations