Des visages radieux : les représentant-e-s de start-up de la construction Bois et les partenaires se félicitent du succès de la première édition de l’évènement lié au TSI.
(De g. à dr.) Start-up : Marion Noël (LeKo Labs), Remy Buser (Bloom Biorenewables), Michail Kyriazopoulos (NatureLoop), Elena Nedelkoska (WoDens Technology), Olin Bartlomé (xe417) ; partenaires : Dimitra Vlaskou Badra (S-WIN), Dominic Gorecky (SIPBB), Andreas Eigenheer (BFH) et Frédéric Pichelin (BFH). 

Timber Startup Incubator : le nouvel outil d’encouragement de la BFH

31.05.2021
Juni 2021

Créé récemment, le Timber Startup Incubator (TSI) doit renforcer la capacité d’innovation de l’industrie suisse du bois. Sa méthode : rechercher activement de jeunes pousses novatrices de ce secteur d’activité, les analyser, puis les soutenir – de leur idée initiale à leur première croissance – afin de leur permettre de devenir autonomes.

L’incubateur regroupe actuellement dix jeunes entreprises du secteur du bois. Leur histoire montre qu’une nouvelle génération d’entrepreneuses et entrepreneurs « verts » est fortement motivée à changer le monde et à créer des entreprises plus durables. La BFH a ainsi décidé – en coopération avec l’Initiative bois BE, le Swiss Wood Innovation Network, le Switzerland Innovation Park Biel/Bienne (SIPBB) et be-advanced – d’investir dans ce domaine afin de mettre un terrain favorable à disposition des étudiant-e-s et responsables d’entreprises, quelle que soit leur origine.

Les offres du TSI comprennent, outre les modules des filières d’études de la BFH et un start-up lunch, un programme destiné aux start-up avec un cadre clairement défini, ainsi qu’un coaching technique et entrepreneurial et des conseils en matière de propriété intellectuelle. D’autres propositions sont en cours d’élaboration, notamment un innovation hackathon, une semaine spéciale réunissant plusieurs départements de la BFH, ainsi qu’une nouvelle formule de perfectionnement pour les personnes qui initient des changements, afin qu’elles puissent vérifier et améliorer les chances sur le marché de leurs concepts d’affaires radicalement nouveaux.

La première activité du TSI a consisté en un évènement annexe destiné aux jeunes pousses lors des Startup days 2020 au Kursaal de Berne. Cette conférence, qui a attiré plus de 900 personnes, offrait en effet une atmosphère et un cadre adéquats pour présenter le programme du TSI aux milieux concernés et pour attribuer les distinctions 2020 de l’incubateur. Organisés depuis 17 ans, les Startup days sont la plus grande et la plus importante manifestation consacrée aux jeunes pousses en Suisse. Les participant-e-s peuvent y apprécier toute la diversité des soutiens disponibles. De jeunes entreprises de tous les secteurs y étendent leur réseau et y discutent avec des investisseurs.

« J’ai l’espoir que cet évènement attirera l’attention sur mon projet et me mettra en contact avec des investisseurs » : Elena Nedelkoska, fondatrice de WoDens et lauréate du premier « TSI 2020 Award ».

«startup days 2020» : joie des participant-e-s issus du secteur bois, de g. à dr. : Michail Kyriazopoulos, Elena Nedelkoska, Marion Noël, Daniel Dinizo.

De jeunes pousses convaincantes

Les jeunes pousses du secteur du bois qui y ont participé sont aussi parvenues à convaincre des investisseurs : trois des dix start-up du TSI ont obtenu un ticket pour des entretiens plus approfondis. Innosuisse Bridge, la Fondation Gebert Rüf et Venture Kick ne sont que quelques exemples parmi d’autres des institutions courtisées pour leur soutien. À elle seule, la jeune pousse NaturLoop de Michail Kyriazopoulos et Daniel Dinizo, issue de la BFH (voir l’article « Des meubles en noix de coco »), a pu obtenir un million de francs.

Il faut que les gens prennent conscience que bois et innovation vont particulièrement bien ensemble. En Suisse, mais aussi dans d’autres pays, ces deux ressources sont disponibles de manière décentralisée, elles peuvent être utilisées de nombreuses manières et exploitées durablement. En coordonnant ses forces, le secteur bois peut ouvrir la voie à des marchés et produits novateurs, tout en fournissant une contribution essentielle à la réalisation des objectifs de développement durable.

Alors que les besoins spécifiques des jeunes pousses ont bénéficié d’une grande attention l’an passé, l’accent est mis désormais sur la valeur de celles-ci pour la société : avec des business angels, on discute des titres et thèmes qui touchent les personnes, ainsi que des grandes promesses que tiennent les start-up. Les personnes intéressées de tous les départements de la BFH sont invitées à y participer et à y apprendre quelque chose de manière transdisciplinaire, ou à y apporter leur contribution.

Les personnes de talent, les initiateurs de changement et les jeunes pousses qui participent (ou souhaitent participer) à la transformation sociale peuvent gagner une entrée gratuite au startup days du 23 juin 2021 à Berne.

Dr Andreas Eigenheer
Collaborateur scientifique pour le transfert de connaissances et de technologie, BFH-AHB