"banner top"

LadR – Technologie « clé » pour les stations de recharge

Download

Les véhicules électriques gagnent du terrain. Leur succès dépend notamment d’un réseau étendu de bornes de recharge. LadR souhaite créer un système pour l’aménagement de bornes de recharge privées, grâce auquel tous les propriétaires peuvent mettre facilement, et en toute sécurité, mettre leur borne de recharge à la disposition du public.

Le véritable défi de la mobilité électrique de demain n’est plus le prix des véhicules ou leur autonomie, mais l’infrastructure de recharge disponible. Pour une autonomie suffisante, il ne suffit généralement pas de recharger les voitures électriques à un seul endroit – la plupart du temps à la maison ou sur le lieu de travail. Beaucoup de conducteurs de véhicules électriques potentiels n’ont même pas la possibilité d’accéder à ces bornes de recharge privées et dépendent donc des stations accessibles au public. Pour que la mobilité électrique se répande avec succès, il faut aussi que l’utilisation des bornes de recharge soit simple et sécurisée. L’infrastructure actuellement en cours de développement présente des lacunes importantes, notamment en raison de la concurrence entre les réseaux de recharge existants.

Première phase de mise en œuvre

Le but poursuivi par l’équipe composée de chercheurs des instituts ICTM et IEM de la BFH était de trouver une solution avec LadR offrant une alternative durable et avantageuse aux réseaux de recharge actuels.

Après avoir évalué différentes possibilités, la technologie Bluetooth Low Energy (BLE) a été choisie comme moyen de communication entre la borne de recharge et le Smartphone et donc aussi indirectement pour la station de recharge et le serveur central LadR (voir ill. 2).

Son système de clés sécurisées par cryptographie, aussi appelées tokens, est sans nul doute la pièce maitresse de LadR. Cela permet par exemple d’activer une ou plusieurs fois une borne de recharge durant la période de validité de son tokens. Les tokens sont implémentés de sorte à pouvoir également être transmis via des canaux de communication non sécurisés comme internet. En même temps ils sont suffisamment petits pour être utilisés via des voies de communication à faible bande passante comme BLE.

Les tokens de sécurité et les données pour et en provenance de la station de recharge sont échangés avec le smartphone via Bluetooth.

Regard sur l’avenir

Une station de recharge LadR est actuellement à l’essai à Vauffelin. De nombreux autres cas d’application de l’économie de partage sont concevables. En ce moment, l’équipe travaille sur la généralisation du concept de solution existant de LadR et à son ouverture à d’autres domaines d’application. La première étape consiste à envoyer par courriel ou via les réseaux sociaux les tokens. Ces tokens permettent d’activer la ressource désirée depuis l’application smartphone. Cela permet une distribution facile des clés numériques pour les maisons de vacances, les véhicules ou les automates équipés d’un hardware de LadR.