"banner top"

«SwissTrolley plus»

Download

Le «SwissTrolley plus» est un projet phare soutenu par l’Office fédéral de l’Énergie (OFEN) dont le but est de réaliser un véhicule purement électrique de production suisse, avec composants et pilotages durables. La Haute école spécialisée bernoise BFH y participe par des recherches sur la durée de vie des batteries. 

La carrosserie HESS AG a lancé le projet «SwissTrolley plus» en collaboration avec le service des transports de Zurich (VBZ). En tant que partenaires, la Haute école spécialisée bernoise et l’EPF de Zurich utilisent le projet comme plateforme de recherche pour mener des études dans les domaines de la conduite et de l’optimisation, ainsi que de la technologie des batteries. L’Office fédéral de l’énergie soutient la démarche dans le cadre de ses programmes de promotion en matière de recherche énergétique et projets phare.

La batterie de traction de haute performance du «SwissTrolley plus» permet des courses sans  caténaire. L’électricité est récupérée dans les descentes pour charger la batterie, et la batterie alimente la caténaire.

Les bus qui fonctionnent avec batterie peuvent ainsi assurer des courses sur des tronçons non électrifiés. Et qui plus est, leur bilan énergétique est meilleur parce qu’ils pèsent une tonne de moins que les trolleybus habituels.

Essai du „SwissTrolley plus“ à Zurich.

Nouvelle batterie haute performance  

Il s’agit avant tout d’utiliser l’énergie de manière optimale et de décharger la caténaire. Grâce à la nouvelle technologie des batteries, le trolleybus peut parcourir jusqu’à 30 kilomètres sans caténaire. De plus, la batterie haute performance est conçue de manière à niveler les pics de courant de la caténaire, en complément à la conduite en mode batterie. Le «SwissTrolley plus» décharge ainsi énormément le réseau électrique.

Du point de vue économique, il est primordial que la batterie demeure opérationnelle le plus longtemps possible. En effet, malgré une technologie des batteries des plus modernes, la durée de vie des trolleybus est plus longue que celle des batteries. Afin de ne pas devoir remplacer trop souvent la batterie, le Centre BFH-CSEM Stockage d’énergie cherche comment maximiser la durée de vie des batteries avec des modèles et des méthodes prévisionnels – voir à ce propos l’interview du Dr Alejandro Santis.

Gestion énergétique intelligente

Pour qu’une batterie dure longtemps, il faut l’utiliser avec ménagement. L‘Institut für Dynamische Systeme und Regelungstechnik IDSC de l‘EPF de Zurich participe à ce projet en mettant au point une gestion énergétique intelligente qui tienne compte de la portée d’action nécessaire et optimise l‘efficacité énergétique, la durée de vie de la batterie et le besoin en énergie du véhicule.

Un ordinateur de bord recueille de manière automatique des informations sur le trajet parcouru, chantiers compris. À partir de ces données, le système calcule précisément quand la batterie peut stocker de l’électricité et quand il faut la charger pour maîtriser sans problèmes les tronçons sans caténaire. Pour choisir la manière de gérer les flux énergétiques du bus, on tient compte de la maximisation de la durée de vie de la batterie et des économies d’énergie probables.

Grâce à cette gestion énergétique basée sur le GPS, le «SwissTrolley plus» utilise jusqu’à 15 pour cent d’énergie de moins qu’un trolleybus normal. 

Video (en allemand)